fbpx
Créateurs de Business Games Pédagogiques

Auteur archiver pour Mickael Aubry

  • Accès membres
    la mémoire des apprenants

    Comment développer la mémoire de vos apprenants ?

    - par Mickael Aubry

    Les exercices, les challenges.. ne doivent pas être seulement des moyens de remplir les temps morts. Au contraire, ils sont avec certitude une source de motivation et de répétition ! Revenir sur certains points, faire et refaire des exercices, mettre en place, revoir certaines notions…

    Ce rythme que nous pouvons appeler tout simplement répétition, constitue une partie importante de l’apprentissage.  

    Dans notre article sur comment rendre une évaluation crédible et efficace nous avons longuement parlé sur l’importance des objectifs pédagogiques en lien avec les critères d’évaluation. 

    Si nous résumons : pour bien évaluer, il faut également transmettre la bonne information de manière que les apprenants la retiennent, n’est-ce pas ? 

    Aujourd’hui nous irons un peu plus loin dans cette réflexion et aborderons la notion de la mémoire. 

    Comment développer la mémoire des apprenants 

    Nous distinguons 2 formes de mémoire : celle à court terme et celle à long terme. 

    La mémoire à court terme est très bonne pour passer les examens, le baccalauréat, un test. La mémoire à long terme, en échange, permet de comprendre et ensuite d’utiliser les compétences et connaissances acquises. 

    Avec un simulateur pédagogique, nous pouvons influencer plus la mémoire à long terme des apprenants. L’explication est simple : les simulateurs sont conçus pour développer des reflexes, en faisant presque toujours la même chose.

    La répétition

    Il y a plusieurs facteurs qui jouent pour développer la mémoire à long terme et l’un d’entre eux est la répétition.

    Un exemple : Les prises de décisions incluses dans les simulateurs SCIADO ont un rôle essentiel pour construire cette mémoire à long terme. Pour prendre une nouvelle décision, l’apprenant doit comprendre non seulement les effets de ses décisions d’avant, mais également les précisions du formateur et les paramètres de la décision suivante. 

    Plus le temps dédié à la formation est long, mieux sera pour la mémoire. L’apprenant aura le temps pour comprendre et s’adapter aux nouvelles informations au fur et à mesure.

    Notamment le Blended-Learning sert à laisser du temps pour revenir sur la mémoire à court terme et la transformer en long terme.  

    Pour retenir, il faut donc répéter les actions. Une prise de décision est une action répétitive dans nos simulateurs, ainsi que l’analyse des résultats et certains exercices. Mais attention, pour que ce soit réellement efficient, il s’agit de la répétition par essaie, il faut laisser l’apprenant faire des erreurs et apprendre de celles-ci. 

    Leur donner un concept ou une stratégie qu’ils vont mémoriser sans le comprendre, n’aura pas le même effet ni sur la mémoire, ni sur l’évaluation. 

    L’émotion

    L’émotionde l’autre côté, permet d’ancrer dans la mémoire. Nous sommes marqués par nos expériences de vie, par les personnes que nous rencontrons, qui nous font rire, pleurer ou réfléchir. Nous allons nous rappeler de ces personnes car il y a une émotion derrière. 

    Le fait de passer par un simulateur est presque unique : les participants passent par la frustration, ils sont contents de gagner et tristes de perdre. Ils ont peur aussi de mal faire surtout quand ça devient leur entreprise. Ils ont des responsabilités, un devoir, et même si c’est fictif, ils se mettent parfois la pression. 

    Tout ça joue sur l’émotionnel. Ils seront donc plus amenés à se rappeler de ces moments que d’un module classique de formation. 

    Avez-vous d’autres conseils sur comment développer la mémoire à long terme des apprenants ?


    Articles sur le même thème :

    Comment rendre une évaluation crédible et efficace

    6 astuces pour une évaluation efficace de la formation

  • Formations
    évaluation formation efficace

    Comment rendre une évaluation crédible et efficace

    - par Mickael Aubry

    Pour mettre en place une évaluation crédible et efficace, de nombreux paramètres sont à prendre en compte. Aujourd’hui, nous nous concentrons sur des éléments non-exhaustifs. Dans un premier temps, il faut connaître les objectifs pédagogiques de la formation. Ensuite, le formateur doit construire son cours en lien avec ces objectifs, en introduisant, créant ou enlevant des supports.  (suite…)