fbpx
Créateurs de Business Games Pédagogiques

Blog

  • Blog

    Compte personnel de formation : le site web pour les organismes de formation est ouvert

    - by Sciado Partenaires

    La loi du 5 septembre 2018 a simplifié le compte personnel de formation. Rebaptisé Mon Compte Formation, il va permettre à 33 millions de personnes de rechercher une formation dans sa région, réserver et payer en ligne.

    Le tout sans intermédiaire, avec un site internet et une application dédiés, d’après un communiqué de presse publié récemment par le Ministère de Travail. 

    Le site va recenser les formations éligibles au Compte Personnel de la Formation

    Le document cité mentionne que l’espace réservé aux organismes de formation a ouvert le vendredi 20 septembre. Ainsi, les organismes de formation peuvent désormais charger leurs formations éligibles à Mon Compte Formation.

    Vous pouvez consulter ici le site internet.

    Cet espace professionnel permettra donc aux Organismes de formation de :

    >>  Saisir et publier le catalogue des formations éligibles au compte personnel de formation

    >>  Gérer l’inscription des titulaires de compte qui souhaitent s’inscrire aux formations

    >>  Obtenir le règlement des prestations qui sera effectué par la CDC

    De plus, les OF doivent s’engager à respecter les Conditions Générales et les Conditions Particulières d’utilisation afin d’être et de rester référencés sur le site internet.

    Plusieurs avantages pour les usagers 

    Les personnes qui souhaitent utiliser leur compte de formation et trouver une formation auront la disposition une procédure simplifié.

    D’abord, ils pourront visualiser leurs droits CPF et les mobiliser selon leurs besoins. Ils accéderont ensuite directement à l’offre éligible CPF et s’inscriront en ligne.

    Enfin, les usagers pourront payer directement en ligne pour leur formation.

    Ces procédures simplifiées seront complétées bientôt par l’application mobile « Mon compte formation ».

    Nous aurons une première version de l’application mobile à fin novembre 2019, d’après le Ministère de Travail.

    Source : Ministère du Travail

  • Blog

    Business Game de rentrée, le nouveau challenge d’intégration pour les étudiants

    - by Mirela OPREA

    Chaque année, le Business Game de rentrée constitue l’événement le plus important pour des milliers d’étudiants intégrant l’école en bachelor ou master. Leurs attentes de plus en plus grandes ont déterminé les écoles à réfléchir à de nouvelles modalités d’intégration. 

    Ce challenge qui tourne autour de l’apprentissage autrement, rime avec jeu, innovation et compétition. 

    C’est une expérience pédagogique qui plonge immédiatement les apprenants dans la vie d’une entreprise et l’entrepreneuriat. 

    Ainsi, nombreuses sont les écoles qui proposent actuellement un tel défi dès la rentrée.

    Ceci n’est pas involontaire – le but est de réveiller l’intérêt des étudiants pour leur futur cursus. Le cadre est bien fixé dès le début et ils comprennent mieux les méthodes d’apprentissage différentes promues par les écoles.   

    De plus, une raison non-négligeable est également de renforcer le contact entre les étudiants : la compétition entre équipes favorise cette proximité et les étudiants apprennent à se connaître et à créer des liens très vite, tout en prenant conscience de la performance collective. 

    “Les séminaires permettent aux étudiants de passer de 3 à 5 jours ensemble, d’échanger, de se challenger… La dynamique est donc totalement différente car ils se connaissent mieux après cela. Sans les business games, ils auraient eu besoin de plus de temps pour se connaître”.

    Isabelle Carrassus, ex-responsable pédagogique nationale à l’IFAG   

    Lisez l’intégralité de son interview ici –>

    7 Business Games organisés par Sciado Partenaires en seulement 3 semaines

    Depuis des années déjà, Sciado Partenaires organise et anime des business games pour les nouveaux arrivants, en bachelor et master. 

    Septembre est donc LE mois des événements, nos formateurs internes et partenaires étant présents partout en France.

    En 3 semaines nous avons organisé 7 séminaires, dont 3 nationaux, sur 16 campus. Tout cela avec la participation de plus de 1000 étudiants !

    Ce sont des événements d’une grande ampleur pour les écoles et également pour notre entreprise, qui assure non seulement l’animation mais aussi la coordination.  

    Malgré la complexité de l’organisation, les résultats parlent par eux mêmes : 90% taux de satisfaction parmi les participants ! 

    Sciado Partenaires propose des thèmes variés dans ses Business Games : Gestion de projet, Gestion d’entreprise, E-marketing ou Ressources Humaines.

    Vous voulez un Business Game personnalisé pour vos étudiants ? 

    Lisez notre Cas Client et contactez-nous vite

    Business Game de rentrée – retour en images

  • Réforme de la formation professionnelle

    Le nouveau référentiel national qualité pour les Organismes de formation est disponible

    - by Sciado Partenaires

    Un nouveau référentiel national qualité pour les organismes de formation est désormais disponible. Le document apporte des clarifications concernant l’audit des indicateurs qualité des organismes de formation.

    (suite…)

  • Blog

    Pourquoi choisir le Blended Learning dans vos formations ?

    - by Mirela OPREA

    Les écoles, universités et entreprises choisissent de plus en plus le Blended Learning, un type d’apprentissage hybride, qui combine le présentiel avec l’E-learning. 

    Adaptable à tout public, le Blended Learning permet également d’ajuster chaque formation aux besoins et disponibilités des formateurs et des participants. 

    (suite…)

  • Blog

    Les 4 étapes pour gamifier vos formations

    - by Mirela OPREA

    Pour gamifier vos formations, vous devez d’abord être convaincu du changement. Cela car le passage de la formation classique à la formation innovante et gamifiée implique plusieurs aspects et étapes. 

    Nous rappelons que la gamification est une méthode qui consiste à intégrer des éléments ludiques dans une activité qui n’est pas liée au jeu.

    Attention, il ne s’agit pas uniquement d’ajouter des jeux. Vous devez également changer la façon dont vous concevez vos coursrepenser la présentation du cours et les objectifs de l’apprenant.

    Par conséquent, il y a des formateurs qui soulèvent des difficultés dans la mise en place de la gamification : « les apprenants sont trop pris par le jeu et ils ne sont plus attentifs à mes explications » ; « ils n’ont pas compris le jeu » ; « je n’arrive pas à faire les bonnes connections entre le jeu et la pédagogie » etc.

    Voici les 4 étapes pour gamifier vos formations 

    1 Définir le public cible

    Vous devez commencer par définir votre public cible ou les apprenants qui suivront votre cours. Par exemple, indiquez l’âge général, leur niveau, les cours suivis auparavant, etc. Il est important de connaître vos apprenants pour trouver la meilleure approche. 

    2 Définir des objectifs mesurables

    Définissez les objectifs mesurables que vous souhaitez atteindre avec la gamification. Prévoyez pour vos apprenants un objectif clair : atteindre un certain nombre de points ou obtenir un certain badge. Ceci permettra les incompréhensions et les doutes, donc vos apprenants pourront se concentrer sur le but final.

    3 Choisir les options de gamification

    Répertoriez les options de gamification disponibles et indiquez celles que vous pouvez utiliser. Cela peut être un classement, une barre de progression ou bien des badges. Ensuite, implémentez-les pour motiver les participants.

    4 Créer de nouvelles activités

    Ajoutez des activités d’apprentissage qui permettront aux apprenants d’acquérir des connaissances et des compétences. Introduisez le cycle développement-pratique, avec des éléments visuels, sonores, des jeux et des éléments interactifs pour plaire aux différents sens de l’apprenant. 

    Connaissez-vous d’autres astuces pour gamifier une formation ? 

    Partagez votre avis

  • Formations

    La gamification : comment l’implémenter dans vos formations

    - by Mirela OPREA

    Le terme «Gamification» existe depuis plus d’une décennie. Mais la ludification dans l’apprentissage ou l’apprentissage ludique existait depuis bien plus longtemps. (suite…)

  • Blog

    Le statut du salarié en formation : entre obligation et avantages

    - by Mirela OPREA

    Le plan de développement des compétences permet aux salariés de suivre des actions de formation à l’initiative de leur employeur. Ces actions de formations sont différentes de celles que les salariés peuvent suivre grâce à leur compte personnel de formation.

    (suite…)

  • Blog

    Le Bilan Pédagogique et Financier en 2019 : Quelles sont les nouveautés ?

    - by Mirela OPREA

    Chaque année, en tant qu’organisme de formation, vous devez établir un bilan pédagogique et financier (BPF) de votre activité et le transmettre à la DIRECCTE. (suite…)

  • Blog

    Le Social Learning, la nouvelle tendance d’apprentissage

    - by Mirela OPREA

    Le Social Learning n’est pas nouveau, il existe bel et bien depuis longtemps, étant utilisé avec succès dans les formations à la fois initiales et continues. Cependant, ce type d’apprentissage redevient une tendance suite à l’association avec les réseaux sociaux, ou avec le social media.

    Le Social Learning est un mode d’apprentissage collaboratif, qui permet aux apprenants de partager et échanger via des outils tels que le chat, forum, blog etc. Ainsi chaque apprenant peut interagir et donner son avis sur le contenu et en même temps perfectionner ses compétences.

    En effet, le travail en groupe a plusieurs avantages, le plus important étant le « double rôle » de l’apprenant. Ce dernier sera à la fois apprenant et enseignant, ce qui permet de mieux comprendre et également de formuler des explications pour les autres.

    Les simulations pédagogiques pratiquées en équipe favorisent fortement les situations de social learning (ou peer learning).

    Le modèle “70-20-10” dans l’apprentissage, toujours d’actualité

    Les chercheurs Morgan McCall, Michael M. Lombardo et Robert A. Eichinger ont développé dans les années ’80 le fameux modèle “70-20-10”.

    Les 3 scientifiques du “Center for Creative Leadership” avaient montré que :

    –> 70% de nos apprentissages sont issus de nos expériences de travail

    –> 20% se font par l’interaction avec les autres (collègues, entourage)

    –> 10% proviennent de formations structurées, formelles

    Les formateurs, les universités et les autres acteurs de la formation cherchent de plus en plus à suivre ce modèle, pour encourager les apprenants à apprendre les uns des autres et à collaborer.

    Social Learning = Social media ?

    La définition du social learning est souvent confondue avec celle les réseaux sociaux, même s’il ne s’agit pas de la même chose.

    En effet, le social learning est un type d’apprentissage, qui ne dépend pas de l’online et l’internet, comme le social media. Nous pouvons très bien apprendre autour d’un café, dans les discussions avec la famille ou avec nos collègues.

    Au contraire, le but des réseaux sociaux n’est pas celui de former, les codes comportementaux ne sont pas utilisés dans le sens de la formation.

    Nous ne parlons donc pas d’un type d’apprentissage.

    Néanmoins, les réseaux sociaux apportent des outils qui facilitent le “peer learning” et favorisent l’utilisation du numérique dans la formation.

    Nous pouvons ainsi constater que le numérique et l’évolution du digital encouragent les individus à transmettre leur savoir faire via des blogs, vidéos, tutoriels, réseaux sociaux ou forums.

    Même si entre le social learning et le social media est une grande différence, les 2 partagent le même avantage. Ils permettent aux apprenants d’être acteurs actifs de leur formation et de transmettre leurs connaissances aux autres.

    Le Social Learning fait partie des 5 tendances digitales en 2019 : 

  • Blog

    Comment bien animer un groupe ? Les 3 fonctions essentielles du formateur !

    - by Mirela OPREA

    Le formateur est de plus en plus souvent amené à travailler avec des groupes diversifiés, homogènes ou pas, avec des comportements et attentes différents. Il doit donc s’adapter à chaque fois, se transformer en curateur, sélectionner les bonnes informations et mettre le groupe « sur la piste ».

    Malgré les différences entre les individus, le formateur doit tenir compte de 3 fonctions essentielles pour bien animer un groupe :

    1. Production

    2. Facilitation

    3. Régulation

    La fonction de production

    La fonction de production consiste à déterminer les objectifs communs et à trouver les solutions pour atteindre ces objectifs. En effet, le groupe est toujours réuni avec un but qui doit être exprimé au tout début de la formation. Cela peut être une décision, une présentation, un business plan ou tout autre objectif pédagogique.

    Cette fonction est assumée par le formateur, mais aussi par le groupe : chacun prend sa part de responsabilité dans la “production”. Pourtant, il n’est pas très facile de produire en groupe ou d’animer un groupe.

    Des difficultés peuvent apparaître sur le chemin, d’où l’importance des fonctions suivantes, de “facilitation” et de “régulation”.

    La fonction de facilitation

    Comme nous l’avons déjà énoncé, le groupe peut rencontrer des difficultés d’ordre logique dans la production. Souvent, le but est mal ou pas du tout défini, il est oublié ou contesté. Il est également possible que les membres du groupe ne comprennent pas bien l’objectif ou bien qu’ils font des erreurs dans leurs tâches.

    C’est à ce moment que l’animateur intervient, pour surmonter toutes ces difficultés et faciliter le travail du groupe.

    Selon le problème rencontré, le formateur peut donc : rappeler l’objectif, réexpliquer les tâches/le but, proposer/adapter des méthodes de travail, reformuler les questions/réponses.

    La fonction de régulation

    La fonction de régulation est celle qui assure le bon fonctionnement du groupe au niveau psychologique. En opposition avec la fonction de facilitation, qui aide à surmonter les difficultés d’ordre logique, cette fonction “régule” les tensions et la cohésion du groupe.

    Quelles sont les difficultés d’ordre psychologique qu’un groupe peut rencontrer ?

    – les participants ne sont pas actifs et attentifs

    – le groupe manque de confiance pour atteindre le but

    – les rivalités naissent

    – les relations et la cohésion du groupe se dégradent

    Dans ces conditions, il devient indispensable que le formateur remplisse le rôle de régulateur pour calmer les tensions. Il peut alors aider le groupe à reprendre la confiance, il accompagne les membres pour mettre fin au conflit, il explique les raisons du travail/de l’intervention.

    Enfin, l’animateur doit donner importance à toutes ces difficultés pour aider son groupe à les dépasser et à continuer à “produire”.

    Quelles autres fonctions pour animer un groupe connaissez-vous ?

    Partagez votre avis
    Lisez aussi notre article sur Les qualités du formater de demain !

     

    Source : Dominique Beau, “La boîte à outils du formateur”, 6ème édition, 2010.