fbpx
Créateurs de Business Games Pédagogiques

Comment savoir si vous êtes un bon formateur ?

Comment savoir si vous êtes un bon formateur ?
28 octobre 2019 Sciado Partenaires

Il n’y a pas de recette pour établir si un formateur est bon ou pas. Pourtant, il y a quelques éléments indispensables dans ce métier, comme la patience et le souhait de travailler avec les personnes, ainsi que l’aisance d’expliquer des notions difficiles ou complexes.

De plus, comme le domaine de la pédagogie se développe constamment, le formateur doit être prêt à se former et à s’ouvrir vers le numérique.

Un bon formateur…

… a le sens de la pédagogie

La passion pour la pédagogie n’est pas un mythe. Au contraire, il est essentiel pour tout formateur de savoir transmettre ses connaissances de manière méthodique et surtout éducationnelle. La posture de formateur implique un discours adapté, langage soutenu, techniques de transmission du message, patience etc. 

…. connaît ses apprenants et adapte son cours en fonction de leur niveau

Les apprenants ne sont pas pareils, ni leurs personnalités, leurs niveaux ou leurs capacités de compréhension. Pour s’assurer que le message est reçu par tous, le formateur doit donc connaître son public avant de faire son cours. Il peut et il doit être capable d’adapter son discours et ses méthodes tout au long de la formation si cela sera nécessaire. 

… est patient, empathique et disponible

Avant d’être “bon”, un formateur doit d’abord être prêt à expliquer la même chose plusieurs fois et changer à chaque fois la manière de le faire. La patience et la disponibilité de répondre aux questions sont les éléments du succès dans ce métier. Il faut savoir écouter ses apprenants, les amener à réfléchir par eux-même, avoir la patience de les guider dans ce processus et la capacité de les responsabiliser. 

… utilise des différentes outils pédagogiques 

La clé du succès dans ce metier est de connaître plusieurs techniques et méthodes pédagogiques. Et, bien sûr, de s’en servir régulièrement. Cela concerne l’utilisation de : simulateurs pédagogiques, jeux et jeux de plateaux, présentations ou documents interactifs, la vidéo, les films etc. La liste peut être longue, c’est le formateur qui décide quel outil utiliser pour diversifier ses formations.

Nous avons déjà parlé ici des qualités du formateur à l’ère digitale.

… accepte la critique et s’améliore et se forme régulièrement 

Une critique peut aussi être positive, surtout quand elle concerne l’amélioration des compétences. L’évolution permanente du domaine de la formation « oblige » les formateurs à tenir le pas avec les nouveautés pédagogiques. Il est important de garder l’esprit ouvert et de se former constamment pour répondre efficacement aux besoins des étudiants.

Cette liste reste ouverte, nous attendons vos avis pour l’améliorer !

Partagez votre avis

 

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*