E-learning et impact environnemental

A l’aube de 2023, le fait que le numérique soit une source majeure de pollution dans le monde n’est plus un secret pour personne. Longtemps considéré comme une alternative au papier, le numérique a finalement, lui aussi, un rôle à jouer dans la transition écologique, ayant un fort impact environnemental. Dans un contexte d’urgence climatique, il est nécessaire d’agir et de repenser nos méthodes de fonctionnement et de consommation. L’e-learning, une pratique qui se base entièrement sur le numérique, est également concernée.

Dans cet article, nous allons penser, ensemble, aux possibilités envisageables pour réduire l’impact environnemental de l’e-learning tout en continuant de fournir aux apprenants la meilleure expérience d’apprentissage.

Privilégier des formats d’animation plus propres

L’e-learning est une méthode non négligeable dans l’apprentissage. Particulièrement utile pour apprendre à son rythme et depuis tout lieu offrant une connexion internet, il s’agit d’une pratique qui a, sans aucun doute, un bel avenir. Cependant, l’e-learning a un impact environnemental qu’on ne peut omettre et qui vient en partie des principaux formats d’animation plébiscités – un point qui peut aisément être amélioré.

En effet, afin de réduire l’impact environnemental de l’e-learning, il peut être intéressant de restreindre et limiter les contenus optionnels. Il arrive fréquemment que des contenus se répètent ou n’apportent qu’un nombre minime d’informations. Autrement dit, des contenus qui peuvent facilement être enlevés ou combinés. De la même façon, les vidéos sont des formats, certes, très appréciés, mais également à la consommation particulièrement élevée. Lorsqu’il est possible d’imaginer un autre format, il peut donc être plus pertinent de laisser la vidéo de côté pour un type d’animation plus léger. Ainsi, les utilisations de la vidéo seront à la fois plus réfléchies mais également plus marquantes pour les apprenants.

Repenser sa consommation 

A bas le neuf et la consommation intempestive de nouveaux produits et place à la seconde main et au reconditionné. Difficile de passer à côté du fait que la production d’outils numériques requiert de nombreuses ressources. De fait, celle-ci a un fort impact environnemental. Dans l’e-learning, formateurs et apprenants se doivent cependant d’avoir des outils et supports performants. Mais, plutôt que d’acheter du neuf, des produits de seconde main ou reconditionnés peuvent être tout autant adaptés. Le fait de réparer, de recycler et de réutiliser les produits existants déjà n’est que bénéfique. Des produits plus responsables aideront considérablement à diminuer l’impact environnemental de l’e-learning. En effet, comme le démontre ce graphique, ce dernier est davantage lié au processus de création que d’utilisation.

Dans un autre registre, vous pouvez également vous intéresser au sujet de l’éco-conception. De plus en plus populaire, l’éco-conception consiste à créer un site web ou une application de manière plus responsable. Les éléments n’apportant pas d’informations primordiales sont supprimés et les plug-ins sont moins nombreux. De plus, la quantité de contenus médias est fortement diminuée et les couleurs tendent à se faire rare. Plus simple, plus propre et moins chargé, le design des supports éco-conçus mise sur la sobriété.

Faire de l’impact environnemental de l’e-learning un vrai sujet

Enfin, l’une des façons les plus efficaces de réduire l’impact environnemental de l’e-learning demeure dans la sensibilisation. Pour cela, vous pouvez former les apprenants mais aussi les formateurs aux bonnes pratiques. Intégrer dans le quotidien de votre entreprise ou organisme de formation des valeurs fortes et des habitudes responsables et ne craindre ni le fait de se questionner, ni le fait de se remettre en question sont autant des moyens de sensibiliser que de responsabiliser.

Pour aller plus loin, la sensibilisation peut également prendre la forme d’une formation et d’un réel apprentissage. Apprendre à consommer, se déplacer, communiquer autrement sont des pistes de réflexion et d’évolution dont peuvent bénéficiers employés et apprenants.

Chez Sciado Partenaires, nous tentons de sensibiliser les apprenants à travers nos simulateurs en incluant peu à peu les notions de responsabilité environnementale et enjeux écologiques. Notre but est de montrer aux apprenants les possibilités envisageables pour leur (future) activité. En ayant toutes les clés en main, ils seront alors plus à même de prendre les décisions qu’ils jugent justes pour eux et pour l’environnement.

Bien sûr, cette liste d’idées n’est pas exhaustive et peut tout à fait être complétée et plus détaillée. Le but n’est pas de faire des enjeux écologiques un véritable objectif à atteindre. Mieux vaut les inclure dans la pédagogie en elle-même, en améliorant constamment l’e-learning et ses pratiques et en réduisant peu à peu son impact environnemental.


Source :

L’article vous a plu ?

N’hésitez pas à le partager

Consultez une autre actualité