fbpx
Créateurs de Business Games Pédagogiques

Les chiffres du digital learning : le distanciel est la nouvelle tendance

Les chiffres du digital learning : le distanciel est la nouvelle tendance
17 janvier 2021 Mirela OPREA
chiffres du digital learning

L’ISTF (L’Institut des Métiers du Blended Learning) a récemment publié les chiffres 2021 du Digital Learning

L’enquête, menée auprès de 400 professionnels de la formation, constitue une radiographie de la formation digitale en France. Et, dans le contexte sanitaire actuel, nous pouvons dire également qu’une telle étude est nécessaire pour analyser l’avenir de la formation. 

Une des conclusions qui ressort est, bien évidemment, la tendance du télétravail et du distanciel. 

D’après l’étude ISTF, cette tendance s’inscrit dans la durée, puisque 89% du panel estime vouloir faire évoluer son offre de formation vers plus de distanciel ou plus de blended learning. 

Et cela, même en imaginant que la crise soit terminée.

Blended Learning ou 100% à distance ?

La plupart des entreprises utilisent depuis des années le Blended Learning, une forme hybride de formation qui combine l’E-learning avec le présentiel. Ainsi, en 2019, presque 92% des entreprises utilisaient déjà le Blended learning. 

En 2020, c’est le distanciel qui a pris la place du blended learning, mais également du présentiel. 

“Très peu d’acteurs de la formation misaient sur le full-distanciel. Mais du fait de la crise sanitaire et de son confinement ayant contraint de basculer la quasi-totalité des formations dans ce format, les mentalités ont fortement changé. Le nombre de répondant envisageant de faire évoluer son offre vers du 100% à distance a quasiment été multiplié par 2 en 1 an (18% l’an passé contre 31% cette année)”, précise le document cité. 

D’après l’étude ISTF « Les chiffres du digital learning », presque 50% des professionnels ont répondu que la crise sanitaire les a obligé à basculer leurs formations en distanciel.  

Quel est l’intérêt du digital learning ? 

Le distanciel a joué un rôle essentiel dans la digitalisation de la formation. Cependant, avant 2020, nous ne pensions pas utiliser le distanciel comme méthode exclusive de formation. Nous n’y voyions pas encore l’intérêt. 

Maintenant, face à l’évidence, nous pouvons faire le point sur le digital learning plus facilement. Ainsi, deux principaux avantages évoqués par l’étude sont l’efficacité pédagogique et la réactivité face aux enjeux business.

“La réactivité induite par le digital est d’ailleurs un élément fort qui a permis aux entreprises de pouvoir répondre aux contraintes sanitaires”, mentionne le document. 

Réduire ses coûts, adapter son modèle économique à la consommation et se moderniser : les autres enjeux du digital.

Le digital a de nombreux avantages, nous avons développé ce sujet ici.

Mais n’oublions pas les freins de ce type d’apprentissage.

Ainsi, 24% des répondants sont d’accord sur le fait qu’il manque encore les compétences nécessaires pour mettre en place le distanciel et le digital. 

La priorité par la suite serait donc de former les équipes pédagogiques pour pouvoir réussir cette transition vers le digital. 

D’autres freins sont le manque de temps ou d’effectifs (20%), mais aussi la manque de budget (19%). 


L’enquête « Les chiffres du Digital Learning » est disponible ici.

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*