fbpx
Créateurs de Business Games Pédagogiques

Retour d’expérience : Comment substituer la présence physique en distanciel

Retour d’expérience : Comment substituer la présence physique en distanciel
22 octobre 2020 Sciado Partenaires

Quelles sont les différences entre présentiel et distanciel ? 

Comment substituer notre présence physique en distanciel ? 

 

Ce sont des questions que tous les formateurs et formatrices se posent en ce moment, quand la plupart des formations sont organisées à distance. Pour répondre le plus pertinemment possible, nous avons choisi d’aller “à la source”.

Ainsi, nous avons demandé Armelle VIVIEN comment elle organise ses formations distancielles et voici son retour d’expérience.

Armelle est coach, animatrice et enseignante à l’IAE Lyon et également membre du réseau de formateurs SCIADO. 


 

Interactivité 

Le grand challenge est certainement rendre la formation encore plus interactive en distanciel. Comment faire ça ? Par exemple, en favorisant les “descentes d’informations courtes” et les échanges d’informations en grands et petits groupes. 

Rythme varié

En effet, en présentiel nous pouvons nous permettre de dérouler une présentation PowerPoint pendant 2h et interagir en même temps. 

En distanciel , oubliez-le : 20 minutes c’est déjà presque trop ! Je favorise aussi des micro-pauses de 5 minutes toutes les 50 minutes et l’impose quand l’intervention ne peut pas faire autrement. 5 minutes pour sortir ses yeux de cet écran !

Jouer avec les outils collaboratifs

Il ne faut pas avoir peur des outils de distanciel et plutôt le prendre comme un jeu. Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir beaucoup d’outils permettant de faire quasi la même chose en présentiel qu’en distanciel !

Beaucoup d’outils collaboratifs existent en ligne. Certains sont mieux que d’autres mais globalement bien.

Bienveillance 360°c 

En terme de communication, le distanciel ne pardonne pas. Donc il vaut mieux être bienveillant avec soi… et avec les participants ! 

En particulier, être dans l’accueil de ce qui est quand nous ne pouvons pas tous les avoir en visioconférence et qu’ils ne peuvent s’exprimer que par un chat et non verbalement. Dit autrement, quand nous n’avons que 45% de leurs communications car le non verbal se “voit” difficilement !

Loi des 10/35/55

La précision des mots, le choix de l’intonation “bienveillante” (et non pas “donneur de leçon”), le sourire, l’articulation, la volonté de parler à tous, la confiance que tout le monde prendra le message à hauteur de ce qu’il doit le prendre. 

Comme nous n’avons pas les mêmes feedbacks en distanciel, il sont moins visibles quand il y a beaucoup de personnes. Il est donc clé d’avoir le bon recul et la bonne posture du “communiquant bienveillant désireux de donner un apprentissage de qualité”.

Enfin et surtout faites au mieux avec qui vous êtes. C’est facile de donner des conseils sur un article. Même si je les fais tous, en fonction des circonstances internes à moi-même et externes, j’en oublie systématiquement une ou deux en intervention.

Nous sommes dans une courbe d’apprentissage. Profitons-en, jouons avec et faisons-nous confiance.


Après une carrière commerciale à l’international, Armelle Vivien s’est reprofilé sur l’accompagnement des entreprises. Son business principal depuis 2006 concerne donc la conception, organisation et réalisation de Formation et Coachings en entreprise.  

Quelques années plus tard, en 2018, Armelle rencontre un des associés Sciado et ce fut un partenariat “au premier regard”. 

Depuis, la plupart de nos simulateurs n’ont plus de secret pour Armelle. Néanmoins, elle intervient surtout sur le développement commercial, la négociation et le marketing digital.  

Elle anime également un cours en anglais sur les Incoterms® à l’IAE de Perpignan depuis quelques années. 


Articles similaires

De l’idée à la pratique : comment est né notre simulateur d’INCOTERMS®

0 Avis

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*